Analyse

 

ANALYSE DES PRATIQUES 
Il s’agit de l’accompagnement par un psychologue d’une équipe de personnes impliquées dans une activité dont l’intensité est susceptible de mettre à mal l’appareil psychique. L’enjeu psychologique est de ne pas laisser l’activité dans laquelle la personne s’est engagée la définir et la démunir jusque dans sa vie personnelle.
Il s'agit d'instaurer un travail d'élaboration psychique à visée professionnalisante autour de l'exploration en groupe de situations professionnelles rapportées par les participants sous forme de récits. 
Ce travail a pour but de faciliter le développement de la fonction contenante des professionnels qui exercent dans le champ de l'éducation et de la formation, et de leur permettre de s'approprier subjectivement des capacités à soutenir leur propre posture professionnelle, ainsi qu'à intégrer la notion de cadre clinique de travail. 
Par le biais d'un partage et d'une métabolisation des affects attachés aux situations analysées, cet espace constitue une espace de transitionnalité pour leurs expériences professionnelles.
La supervision implique une part d’analyse de la pratique réalisée par les membres de l’équipe afin d’ajuster cette pratique et d’en rester maître. Cet aspect de la supervision permet à terme de renforcer le professionnalisme et la qualité du travail réalisé en permettant d’élaborer une discussion sereine et professionnelle sur un sujet très complexe, intense et qui peut être douloureux.
le psychologue favorise tout d’abord un partage, et un délestage émotionnel. Par suite, il facilite une co-construction de sens à partir de ce qui a été vécu. Cela permet à tout un chacun de se recadrer et de mieux appréhender les limites et les possibilités de son investissement.
 
DIFFÉRENCE D’AVEC L’ANALYSE DE PRATIQUE :
La supervision d’équipe se distingue ainsi de l’analyse de pratique déjà mentionnée, car elle intègre une forte dimension émotionnelle et affective. Elle s’en distingue aussi car son objectif premier n’est pas de discuter de l’activité réalisée pour l’améliorer, mais des conséquences de cette activité sur les personnes qui y participent. Enfin, elle s’en distingue dans la mesure où une supervision d’équipe n’inclut jamais de représentants de la direction dans ses participants et préserve la confidentialité de ses échanges.
 
DIFFÉRENCE D’AVEC LA RÉGULATION D’ÉQUIPE :
Selon les définitions il n’y a pas de différence entre la supervision et la régulation d’équipe. Néanmoins, la régulation d’équipe peut impliquer une dimension de résolution de conflit. Elle a donc un caractère plus exceptionnel que la supervision et vise à traiter un malaise ou une difficulté spécifique qui peut entraîner une dynamique conflictuelle au sein de l’équipe.